• 2  interviews avec un Kiefer tout jeune et tout blond !

    Dans la 1° Kiefer parle de sa collaboration avec Dennis Hopper (Victor Drazen) et Lou Diamond Philips (Di Salvo), 2 de ses amis.

    Dans la 2° il parle de la saison 1 en général : le format, Nina..

     


     

    Le personnage joué par Dennis est une surprise pour Jack, en fait, tout ce qui arrive à Jack, dans les 4 derniers épisodes que l’on est en train de tourner, est une surprise.

    Les relations entre Jack et Di Salvo, le gardien de Drazen, sont au début, antagonistes car Jack ne fait confiance en personne.

    J’ai fait 4 films avec Lou et 3 avec Dennis, c’est très excitant de jouer avec de vieux amis, j’aurais aimé le faire avant.

    On a tourné comme s’il s’agissait d’un film, d’un film de 24 heures, donc c’est très long

     

     


     

    Je n’avais jamais fait de TV avant, et je n’avais jamais eu le projet de tourner pendant 10 mois. La plupart de mes films avait un tournage de 2 à 3 mois, en fait je ne me suis pas rendu compte de ce que ça représentait.

    Maintenant que nous avons fini, je suis triste.

     

    Le plus grand défi est de trouver sa place dans la série et de maintenir le suspense pendant une si longue période, l'équivalent de 12 films. C'est très différent du cinéma car vous savez ce que pense le public pendant que vous tournez.

     

    Les auteurs nous donnaient les grandes lignes de l’intrigue mais pas tout. C'est très excitant pour les acteurs de découvrir l'histoire semaine après semaine.

     

    Je me souviens qu'au début de la saison les gens me disaient: Nina, c’est elle la taupe. Les auteurs ont fait allusion au début, qu’elle pourrait être la méchante mais ensuite ils ont fait un super boulot pour faire oublier cela au public. Pendant 4 mois on a eu d'autres suspects, mais maintenant les gens me disent qu'ils savaient que c'était elle. C'est sympa que le public se sente impliqué. Ca aurait pu être moi, ou n’importe qui, les auteurs utilisent notre paranoïa.

     

    Contrairement aux autres séries TV, il y a une conclusion, c’est la nature de 24 : une journée qui finit donc la série doit aussi avoir une fin. Mais il faut garder cette fin secrète, même chez moi avec mes enfants je ne disais rien pour préserver la fin, je n’avais jamais fait ça avant.

     

    Nous avons brisé les règles des séries TV avec cette fin, nous sommes très contents car la série est la fois un drame, un thriller, il y a de l’action.

     

    Avec les autres acteurs nous étions très proches, nous sommes devenu une famille. Quand j'ai gagné le Golden Globe je me suis senti très fier pour l'ensemble de l'équipe car il n'y a pas une seule personne responsable du succès, c'est un travail de groupe. On a été vraiment bénis.

     

    Nous tournons dans l'ordre, donc à la fin, on tournait la nuit donc on ne dormait pas !

     


    votre commentaire
  • Interwiew de 2002 chez l'excellent Charlie Rose

     

     

     

     

    Charlie Rose : c’est la meilleure nouvelle série TV, ça s’appelle 24 (il parle ensuite du temps réel et de l’intrigue puis extrait épisode 1) 24 est la 1° apparition à la TV de KS, qui a joué dans « génération perdue » « l’expérience interdite » et « des hommes d’honneur », bienvenue, j’adore cette série...Quand on aime John Le Carré, les romans d’espionnage, « Spy Games » avec Robert Redford, c’est fascinant

    K : oui l’espionnage est un univers fascinant. Quand j’étais jeune, mon père a joué dans « l’arme à l’œil » j’avais 11 ans, et ça m’a passionné. La plupart des livres que je lisais alors traitait de la 2°GM, mais l’espionnage c’est un genre plus intéressant.

     

    CR : 24 c’est à la fois de l’espionnage et une tentative d’assassinat sur un candidat mais aussi des relations très intenses entre les personnages.

    K : ce que j’aime dans les films d’espionnage, c’est que tout le monde, les bons et les méchants, sont parfaits intellectuellement et physiquement, qu’il y a des armes secrètes...Mais là on trouve davantage d’éléments qui ressemblent au film « les 3 jours du Condor ». que j’aime beaucoup. Mon personnage est seul contre tous, il ne peut faire confiance à personne, donc il va devoir faire face à une situation à laquelle il n’est pas préparé.

     

    CR : vous pensiez que le temps réel pouvait marcher ?

    K : je n’ai pas compris de quoi il s’agissait. C’est dans le pilote, dirigé par Stephen Hopkins, que j’ai découvert ce que c’était. Quand il a demandé à un acteur de venir me donner la réplique pour un appel téléphonique. Je lui ai dit, ce n’est pas la peine, prends la scripte, il m’a répondu non, il faut que les 2 acteurs soient ensemble car c’est en temps réel, et là j’ai réalisé ! A un moment j’ai dit je ne peux pas aller là bas en si peu de temps, et j’ai vu un hélico arriver…super.

    Mais le cauchemar c’est pour les auteurs.(2° extrait)

     

    CR : vous aviez envie de faire de la TV ?

    K : Ce que je pense intéressant à faire vient de mon père, de ce qu’il a fait. J’ai un immense respect pour lui, en tant que père, mais aussi en tant qu’acteur, il a joué des personnages si divers, j’ai essayé de faire pareil. Mais il n'a jamais envisagé de faire de la TV, car, selon lui,  si vous voulez voir un acteur au cinéma, il faut payer.

     

     

     


    votre commentaire
  • C’est un vieille interview, donnée à un magazine anglais, mais très sympa avec un Kiefer très naturel 

    It’s an old interview, but very nice, with the English magazine "Shortlist", the link is no more valid so I put the English original interview below the French translation.

     

    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/Picture_1.jpgQui aimeriez-vous pour vous remplacer si Jack meurt ?
    Personne..putain !!Je passerais en mode Jack Bauer et je ferais tout pour tuer ce connard. C'est mon job et les gens doivent savoir que quand je m’en irais, ça va ruer dans les brancards. Disons que, même si Jack venait à mourir, il y a beaucoup de grands acteurs qui pourraient jouer dans 24, mais cela ne signifie pas que je serais heureux de voir ça

     

    C’est exigeant physiquement le rôle de Jack Bauer?
    La série doit avoir cette énergie qui brûle comme un putain de rock dans un bar. Ce n'est pas un morceau de jazz lent. Donc, j’aime les combats. Je sais que si ça fait mal, ça être génial à regarder. Quand vous taper sur quelqu’un ou que votre personnage se fait battre, vous créez une énergie qui fait partie d'un spectacle tel que 24. Vous ne pouvez pas truquer les combats, ou 24 n’aura pas ce succès. Quand on se bat, on se bat. Quand ça a l’air de faire mal, je vous jure, putain ça fait mal !


    Est-il vrai que certains épisodes de 24 a dû être réécrit pour tenir compte de certaines blessures?
    Parfois  vous ne pouvez plus rien faire parce que vous êtes crevé. Je me suis fracturé la rotule en 3 endroits, cassé le pied et casser 2 côtes. Cela prend du temps pour guérir, donc vous filmer autre chose. J'ai perdu une grande partie de ce doigt. Regardez! (Il tend son doigt lacéré)

    C'est un doigt méchant ça (je suppose qu’il a du faire un doigt d’honneur !)

    Yup. Vous vous blessez toujours quand vous vous y attendais le moins. Exemple la fracture de ma rotule C’était stupide. Je venais de faire une extraordinaire scène de cascade. Quand nous avons terminé, j’étais crevé, je fais quelques gros plans et là je trébuche sur un câble, je tombe sur mon genou et je le casse. Pas cool.


    Êtes-vous tenté de ne pas faire vos propres cascades?
    Non, ça me plait. Quand j'ai perdu mon doigt, c'est en brisant la fenêtre d’une voiture, j’ai sorti mon arme, mais il y avait un morceau de verre qui a cisaillé mon doigt.. Nous n'avons jamais eu un
    accident grave à cause d'une cascade ou d'un effet spécial, parce que nous avons les meilleurs cascadeurs. Je leur suis reconnaissant, ils vous donnent la confiance nécessaire pour faire des cascades.


    Vous vous regarder à la télé et au cinéma?
    Non je n'aime pas ça. Je dois parfois regarder pendant le montage et j'ai horreur de cela. Je n'ai jamais été à l'aise avec ça

     

    Pourquoi vous n'aimez pas vous voir à l'écran?
    Je ne suis pas sûr, mais je pense que cela remonte à Stand By Me (1986). Je me suis regardé dans ce film et ne me suis pas du tout aimé. J'avais une idée si forte de ce personnage dans ma tête, que lorsque je me suis vu sur l'écran, c’était horrible. Je voulais voir le gosse, et je voyais seulement moi ! J’étais très déçu, même quand les gens disaient que c'était une belle interprétation. Depuis, je suis distrait par ma propre image et je ne peux pas me concentrer sur ce que fais

     

    vous êtes né au Royaume-Uni  qu’est ce que vous aimez faire quand vous revenez sur nos rivages?
    J'aime faire du tourisme, mais quand personne d'autre ne peut gâcher mes photos, vers le milieu de la nuit, vers 4h du matin, je sors avec mon appareil photo. Je suis toujours excité lorsque l’avion atterri: je sais que je suis de retour en Grande-Bretagne et j’aime ça.

     

     

    Pendant le tournage de la saison 4 Kiefer s'est écharpé le doigt !

    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/season4.jpg

    Who would you like to see replace you should Jack die?

    Nobody. F*ck. I’ll switch into Jack Bauer mode and do whatever I have to do to kill that b*stard. It's my job man, and people should know when I go, I’ll be going kicking and screaming. Let's say, even if Jack were to die, there are a lot of great actors that could do it, and be successful at it, but that doesn't  mean I’d be happy about it.

     

    How physically demanding is playing Jack Bauer? 

    The show has to have this energy where it burns like a big f*cking rock song from the first bar. It's not a slow jazz pièce. So I enjoy the fighting because I know it's ail about the cause and effect. I know if the fight is hurting me, it's going to look great. I mean, there is no denying that in the beating up of someone, or the beating of your character, you create the kind of energy that is absolutely integral to a show such as 24. You can't fake the fighting, or the show just wouldn't have that buzz about it. When we're punching, we're actually punching. When it looks like it hurts, I promise you this... it f*cking hurts.

     

    Is it true that some episodes of 24 had to be rewritten to accommodate certain injuries?

    There are times where you can't do the physical stuff because you're busted up. I fractured my kneecap in three places, broke my foot and snapped two ribs. That takes time to heal, so you film some other bits. I lost a huge part of this finger. Look! [He reaches out his mangled finger...]

     

    That's one nasty finger... 

    Yup. You always get hurt when you're least expecting it. The fracturing of my kneecap is the prime example. It was about as stupid an injury as you can get. We had just done this amazing stunt sequence, running through a scaffolding construction of a building. I jumped off the building and on to a moving truck, and then bounced down into a car moving in the other direction. We finished that, I was really pumped, I walked off go and do some close-ups and I tripped on a cable, smacked my knee on the ground and destroyed it. Not cool.

     

    Are you ever tempted not to do your own stunts?

    No, I love it. The piece where I lost my finger, I’d blown out some windows of a car, went to draw my weapon, caught a piece of glass and just sheared my whole finger in two. We've never had a major accident due to a stunt or special effect, and it's because the guys we're working with are the best in the world. I’m grateful for that, and it gives you the confidence to do bigger stunts.

     

    Do you watch yourself on TV and at the cinema? 

    No I don't. I have to sometimes watch it during the editing process and I even hate that. I have never been comfortable with it.

     

    What don't you like about watching yourself on screen? 

    I’m not sure, but I think this goes right back to the movie Stand By Me ail those years ago [1986]. I watched myself in that movie and didn't like myself at ail. I had such a strong vision of what that character looked like in my head, that when I saw myself running around on the screen it was just horrible. I wanted to see that kid I played, and I just saw me. I became very disappointed, even when people around me are saying it was a great performance. Ever since then, l've been distracted by my own image and I can't focus on what I was trying to do.

     

    Finally, you were born in thé UK - what do you like to do when you come back to our shores? 

    I like to do ail the tourist things, but I do them when nobody else is about to ruin my photos. Basically, in the middle of the night, about 4am, I go out with my camera. I still got excited when that plane landed and I knew I was back in Britain. I love it.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique