• Le 19 décembre la serie complète sortira au Japon (les japonais sont de grand fans de 24). A cette occasion, la Fox a réalisé un clip sympa, avec les remerciements de Kiefer..clip qui pourrait servir de bande annonce au film.

     


     

    votre commentaire
  • Un entretien dans le New York Times avec le showrunner et un des auteurs de 24 Howard Gordon et un autre auteur, Alex Gansa, où ils comparent les 2 séries. Ce qui me gène dans leur discours c'est qu'il me semble y voir une certaine critique de 24...

     

    Les opinions politiques des écrivains interviennent-elles dans la salle d’écriture? Vous disputez-vous ?

    Gansa: Je vais laisser parler Howard pour 24, parce que c'était un environnement beaucoup plus politique. Il y avait des gens avec des opinions très différentes et divergentes, beaucoup de types très à droite, et beaucoup très à gauche. Et cela a conduit à des conversations très intéressantes. Je suis un peu triste de dire, que sur Homeland, le groupe est beaucoup plus homogène. Mais nous essayons de ne pas être polémique ou didactique. Nous avons choisi de poser des questions et de ne pas y répondre.

    Gordon: sur 24, il y avait différentes convictions politiques, mais je ne pense pas que cela ait affecté l'histoire. De temps en temps, peut-être. Mais nous avons tous reconnu que la narration est agnostique. Une fois que vous commencer à habiller l’histoire avec une idéologie ou un de point de vue, ça devient de la propagande, et je pense que le public le sent.

     

    Dans 24 un grand nombre d’intrigues ont été analysées de façon politique - est-ce que cela vous a rendu…

    Gordon: fou ? c’était très dérangeant pour moi, parce que les accusations étaient aussi large que d’attiser l'islamophobie et de pousser le public à accepter la torture. Évidemment, quiconque ayant une conscience va prendre cela au sérieux. Mais nous avons également reconnu aussi qu’on ne peut pas se cacher derrière l’idée que « C'est seulement une série ». Nous avons donc activement reconsidéré la façon de raconter l’histoire.

    Certains ont suggéré que Homeland est une sorte de conversation avec 24 sur ces sujets.

    Gansa: Je crois certainement que Homeland qui traite des mêmes problèmes que 24, a été conçue en réaction à 24. Et nous en avons parlé franchement au début. Jack Bauer est un "action hero". Et ce n'est pas le cas de Carrie Mathison. Pour son travail, sa défense de la patrie, elle utilise sa tête.

    Gordon:Il y a des points communs, mais on ne peut pas comparer. 24 part d’un concept très intéressant et unique, mais qui était fondamentalement absurde. L'idée que l'histoire peut effectivement se produire en 24 heures, avec un début, un milieu et une fin, est irréelle. En créant Homeland Alex et moi avons eu la chance, en quelque sorte, d'être dans un monde 10 ans plus tard, après Guantánamo, après Abou Ghraib, après deux guerres, et leurs conséquences qui sont connues. Carrie vit dans un monde où la torture n'est plus tolérée. Et elle vit dans un monde où tout ne se passe pas en 24 heures.

     

    article in English: http://www.nytimes.com/2012/09/30/magazine/the-creators-of-homeland-exorcise-the-ghost-of-24.html?_r=1& 

     

    Carrie et Jack...

    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/Sutherland-e13231282969171.jpg

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Cette vidéo de 25 mn regroupe des clips promotionnels pour la saison 7. Au début de cette saison Jack Bauer doit répondre devant un comité sénatorial d'actes de tortures.

     

    Ces promos sont donc présentées sous forme d'enquête à charge, où sont récapitulées toutes les méthodes illégales de Jack, illustrées par des extraits des 6 saisons précédentes.

    Ce qui est assez malin, car ces promos reprennent aussi toutes les critiques adressées à la série (justification de la torture, de la « fin justifie les moyens »..)

     

    C’est une vidéo rare, donc un grand merci à Jennyalice de l’avoir trouvée.

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Si j’aime 24, c’est parce qu’elle pose des questions fortes sur l’usage de la violence (…) parce qu’elle est un casse-tête moral, qui produit plus d’un dilemme par heure, et parce que ses réponses – ses positions éthiques et politiques – sont beaucoup plus nuancées qu’il n’y paraît.

    Il faut corriger les lectures paresseuses qui font de la série une propagande pro-Bush et de Jack, un utilitariste archétypal. Comme les silènes grecs, ces statuettes creuses et d’apparence grossière auxquelles Alcibiade compare Socrate, 24 renferme une œuvre riche et un message important sur le choix du mal.

    Extrait de l’introduction du livre "24 heures chrono: le choix du mal" de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer Un nouveau livre sur 24 heures chrono par un philosophe canadien


    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-133766_zps541c498a1.jpg

     

    If I like 24, it is because 24 asks strong questions about the use of violence (…) because 24 is a moral puzzle, which produces more of a dilemma per hour, and because its answers - ethical and political  - are much more nuanced than it seems.

    Lazy readings that make the series a pro-Bush propaganda series and Jack, a utilitarian archetypal must be corrected. As silenus, these ugly and hollow Greek statuettes Alcibiades compares to Socrates, 24 contains a rich and important message about the choice of evil.


    Foreword to the book "24 heures chrono: le choix du mal" de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (a Canadian philosopher)



    votre commentaire
  • La saison 7, à mon avis la mieux écrite, beaucoup de belles répliques donc.

     

    Jack doit répondre de l’accusation de torture:

    Le senateur Mayer: Did you torture Mr. Hadad? avez vous torturé M Hadad ?
    Jack: According to the definitions set forth by the Geneva convention, yes, I did. Selon la définition donnée par la convention de Genève, oui, en effet

     

    Puis il continue

    Am I above the law? No, sir. I am more than willing to be judged by the people you claim to represent. I will let them decide what price I should pay. But please do not sit there with that smug look on your face and expect me to regret the decisions that I have made, because, sir, the truth is, I don't.   suis-je au-dessus des lois ? Non, monsieur. Je suis plus que désireux d'être jugé par le peuple que vous prétendez représenter. Je les laisserai décider le prix que je dois payer. Mais svp, ne restez pas assis avec cet air condescendant en vous attendant que je regrette les décisions que j'ai prises. Parce la vérité, monsieur, c'est que je ne les regrette pas.

     

    Jack7Scan-11° rencontre entre l’agent Larry Moss et Jack :

    Larry: You're here because agent Walker thinks you might be able to help us with an investigation. Now, personally, I have my doubts, but I'll be happy to be proven wrong.  
    Vous êtes içi parce l'agent Walker pense que vous pourriez nous aider dans notre enquête. Bon, personnellement j'ai des doutes, mais je serais heureux de me tromper
    Jack:  I'm not here to apply for a job, agent Moss.
    Personally, I don't care what makes you happy, so let's just get this over with.  
    je ne suis pas là pour trouver du boulot, agent Moss. Personnellement, je me fous de ce qui vous rend heureux, donc finissons en !

     

    Et retrouvailles entre Jack et Tony…mort en saison 5 :
    Jack Bauer (à Tony Ameida):  Why the hell aren't you dead? Putain pourquoi tu n’es pas mort ?
     

    Tell me where the device is! So help me God, I will kill you. And you will stay dead this time. Dis moi où est le processeur ou que Dieu m’aide je vais te tuer, et cette fois tu resteras bien mort

     

    Rappel cruel de Jack dans les saisons précédentes

    Larry à Chloé: You worked with Bauer for a long time, didn't you? Vous avez travaillé avec Bauer pendant longtemps n’est ce pas ?
     Chloé: Seven years, on and off. A peu près 7 ans
    L: That's impressive.
    That you survived the experience. C’est impressionnant que vous y ayez survécu
    C: What are you talking about?  Quoi ?
    L: Only that a lot of people didn't. Curtis Manning, Ryan Chapelle. His own wife.  Beaucoup n’ont pas eu cette chance: Curtiss Manning, Ryan Chapelle, sa propre femme


    Les 2 geeks Janis et Chloé se détestent

    Janis: Well, maybe you'd like to take over. Vous voudriez peut-être prendre la relève?
    Chloé: Only if you want it to work right. Seulement si vous voulez que ça fonctionne bien. 


    Jack et Renée s’affrontent:

    Jack: And by the way,you ever pull your weapon on my again, you better intend to use it. Au fait...si tu me pointes de nouveau une arme dessus, t'as intérêt à être prête à l'utiliser
    Renée:I did. C'est ce que j'allais faire.


     Jack interroge un suspect …à sa manière: à coup de taser

    I can pull the trigger 128 more times before this battery dies. Je peux tirer encore 128 fois avant que la batterie ne se décharge
     

    A nouveau des échanges entre le sénateur Mayer et Jack:

    Mayer : Madame President, I don't care if his source is the blessed Virgin Mary. Nothing justifies what went on in this room.Mme la présidente, je me moque de savoir si sa source est la Sainte Vierge, rien ne justifie ce qui c’est passé içi
    Jack à Mayer: You, sir, are weak, and unable to look evil in the eye and deal with it.  
    Monsieur vous êtes un faible, incapable de regarder le Mal dans les yeux et d’y faire face !

    Puis finalement: Senator, shut up! Fermez la sénateur !

     
    Le méchant (et très marrant ) de la saison Hodges, envoie quelqu’un tuer Jack et demande à son aide :  Who did you send? Qui as tu envoyé ?
    Setton: Quinn.
    Hodges: Quinn's good....Bauer's good, too. Quinn c’est un bon…Bauer aussi

     

    Une magnifique tirade:
    Jack: of course I have regrets ,senator. (....)I regret every decision or mistake I might have made that resulted in the loss of a single innocent life. But you know what I regret the most? Is that this world even needs people like me.
    Bien sûr que j'ai des regrets, Sénateur.(...)Je regrette que chaque décision ou erreur que j'ai pu commettre ait pu coûté la vie d'une seule personne innocente.  Mais vous savez ce que je regrette le plus ? C'est que le monde ait besoin de quelqu'un comme moi.

     

    Un aveu
    Jack:Trust isn't my greatest asset.
    Faire confiance n’est pas ma plus grande qualité
      

    2 passages qui résument le mieux qui est Jack Bauer:


    Rencontre de Jack et d’un Imam que Jack croit à tort coupable :

    l'Imam: Please know that I forgive you. Sachez que je vous pardonne
    Jack: I'm not asking for your forgiveness.
    je ne demande pas votre pardon
    L'Imam: Then I hope you can at least forgive yourself.
    eh bien j'espère que vous au moins, vous pourrez vous pardonner
    Jack: I gave up on that a long time ago.  j'y ai renoncé depuis bien longtemps

     

    Puis à Renée: I've been wrestling with this one my whole life. I see 15 people held hostage on a bus, and everything else goes out the window. And I will do whatever it takes to save them, and I mean whatever it takes. I guess maybe I thought...if I save them...I'd save myself.   j'ai lutté avec ça toute ma vie, je vois 15 otages dans un bus et j'oublie tout le reste. Et je suis prêt à employer tous les moyens pour les sauver, je veux dire vraiment tous les moyens. Peut-être je pensais que si je les sauvais je me sauverais moi même.

     

     

    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/wittakes-12.jpg

     

    Jack à Tony : What you're doing is wrong. This is wrong, and you know it! (pause) Damn it, Tony, Look at me! Please... as someone who was once your friend... let me die in peace Ce que tu fais est mal, c’est mal et tu le sais (une pause) Merde Tony, regarde moi ! S’il plait, je le demande à celui qui fut autrefois mon ami, laisses moi mourir en paix.

     

     

    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-49112_zps0fa841c2.jpg

     

    Et dans la dernière scène Jack mourant et l’Imam :

    Jack :I made so many mistake and I always thought that I would have the time to correct them ...You don't know what I've done. J’ai fait tant d’erreurs et j’ai toujours pensé que je pourrais les corrigeais..vous ne savez pas ce que j’ai fait

    L’Imam:We live in complex times, Mr. Bauer.Nothing is black and white.But I do know this.I see before me a man with all his flaws and all his goodness.Simply a man. Nous vivons une époque compliquée, rien n’est blanc ou noir, mais ce que je sais, c’est que j’ai devant moi un homme avec tous ses défauts et toute sa bonté. Seulement un homme.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique