• "Pourquoi j'aime 24 heures chrono" par un philosophe

    Si j’aime 24, c’est parce qu’elle pose des questions fortes sur l’usage de la violence (…) parce qu’elle est un casse-tête moral, qui produit plus d’un dilemme par heure, et parce que ses réponses – ses positions éthiques et politiques – sont beaucoup plus nuancées qu’il n’y paraît.

    Il faut corriger les lectures paresseuses qui font de la série une propagande pro-Bush et de Jack, un utilitariste archétypal. Comme les silènes grecs, ces statuettes creuses et d’apparence grossière auxquelles Alcibiade compare Socrate, 24 renferme une œuvre riche et un message important sur le choix du mal.

    Extrait de l’introduction du livre "24 heures chrono: le choix du mal" de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer Un nouveau livre sur 24 heures chrono par un philosophe canadien


    http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-133766_zps541c498a1.jpg

     

    If I like 24, it is because 24 asks strong questions about the use of violence (…) because 24 is a moral puzzle, which produces more of a dilemma per hour, and because its answers - ethical and political  - are much more nuanced than it seems.

    Lazy readings that make the series a pro-Bush propaganda series and Jack, a utilitarian archetypal must be corrected. As silenus, these ugly and hollow Greek statuettes Alcibiades compares to Socrates, 24 contains a rich and important message about the choice of evil.


    Foreword to the book "24 heures chrono: le choix du mal" de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (a Canadian philosopher)



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :